TUTORIELS - FAQ

L’entretien de mon eau ? c’est simple, avec ico !


Ico est un petit module intelligent qui analyse et contrôle en temps réel tous les paramètres de l’eau de mon bassin.
Il anticipe les évolutions météorologiques locales, formule des recommandations et les envoie sur mon smartphone.

 

Une précieuse sécurité, et un agréable confort.
Température, pH, oxydo-réduction, conductivité, taux d’algues et de tartre, présence invisible de bactéries… : ICO m’indique à tout moment si mon eau est vraiment bonne pour la baignade ou si elle requiert un traitement.

 

Parfait pour agir en temps voulu.
L’intelligence artificielle d’ICO prend en compte les prévisions climatiques locales et intègre dans ses recommandations l’évolution en cas de hausse brutale du thermomètre ou d’intempéries.

 

Bon pour les baigneurs, bon pour la nature.
La surveillance continue d’ICO anticipe les déséquilibres de l’eau et réduit le recours aux produits chimiques.

 

La station connectée qui facilite la vie
ICO simplifie radicalement l’entretien. Il évite les erreurs et les désagréments d’une eau irritante pour la peau et agressive pour les équipements.
Toujours connecté, ICO veille sur mon eau 24h/24h, 7j/7j. Où que je sois, je suis informé en temps réel.

 

L’ange gardien de votre eau

ICO convient aux piscines traitées au chlore, au brome ou par électrolyse du sel.
Transmission des données par WiFi.
Application intuitive et évolutive.
Batterie longue durée : rechargement du module une fois par saison.
Capteurs tout terrain Plug&Play et garantis deux ans.

Qu’est-ce qu’une hydrocution?
L’hydrocution est-elle possible dans sa piscine?

L’hydrocution est un choc thermique violent pour le baigneur. Quels sont les facteurs qui déclenchent une hydrocution? Comment l’éviter? Quels sont les risques pour le corps et comment réagir face à une hydrocution?
Qu’est-ce qui provoque une hydrocution?

Qu’est-ce qui provoque une hydrocution?L’hydrocution peut « frapper » un baigneur lorsque l’écart de température entre le corps et l’eau est très important, comme par exemple, une longue exposition au soleil suivie d’un plongeon direct dans la piscine pour se rafraîchir! Le choc est d’autant plus important que dans l’eau le corps se refroidit 25 fois plus vite que dans l’air. Le corps doit lutter simultanément contre la chaleur et contre le froid. L’entrée brutale dans l’eau fait immédiatement réagir le corps, cela peut avoir des conséquences dramatiques et provoquer la mort.
L’hydrocution est une cause fréquente de noyade, c’est le choc thermique et ses conséquences sur le corps qui entrainent la noyade. Plusieurs centaines de cas sont enregistrés chaque année.
L’hydrocution: quels risques pour le corps?

La différence entre la température corporelle liée à la chaleur ambiante élevée et une eau plutôt fraiche a des conséquences plus ou moins graves, dangereuses, c’est un véritable stress pour le corps humain.
Cela va des simples frissons, à des démangeaisons en passant par des douleurs musculaires, des crampes ou des troubles auditifs et visuels. Rien de bien grave? Sauf que les crampes peuvent empêcher de rejoindre le bord de la piscine.

La différence brutale de température provoque la rétractation des veines et la chute de la pression sanguine. Plus la violence du choc est ressentie plus il y a un risque d’évanouissement, de crise cardiaque, d’infarctus ou d’AVC qui conduit à un fort risque de noyade.

Les populations les plus à risques sont les personnes âgées et celles qui ont des problèmes cardiaques. Il faut donc qu’elles soient particulièrement attentives aux gestes d’adaptation.


Comment éviter une hydrocution?
Quels sont les gestes à faire pour éviter l’hydrocution?

Une entrée progressive permet au corps de s’habituer à la fraîcheur de l’eau, au changement de température et limite les risques d’hydrocution. Il faut prendre le temps de se mouiller, les chevilles, le ventre, la poitrine, d’asperger les bras, la nuque, le visage, le dos… Ainsi le corps peut s’adapter en douceur, aux nouvelles conditions de température qui lui sont imposées. Il est préférable de prendre une douche ou de descendre doucement dans la piscine en utilisant les marches ou l’échelle plutôt que de plonger.

Pour éviter les risques d’hydrocution, il est aussi conseillé de ne pas se baigner après avoir consommé trop d’alcool et/ou après un repas, surtout s’il a été copieux.

Enfin pour terminer les recommandations, il est souhaitable de ne pas se baigner seul. En effet, si une hydrocution se produit, les personnes présentes peuvent intervenir et éviter la noyade. Certes, l’effet spontané de la bombe est mis à mal ! Mais ce temps d’adaptation est nécessaire et peut-être salvateur.
Comment réagir face à une hydrocution?

Comment réagir face à une hydrocution?Lorsque les symptômes de l’hydrocution apparaissent, que vous êtes conscient, sortez de l’eau, n’insistez pas. Asseyez-vous et couvrez-vous avec une serviette, un peignoir… il s’agit de faire remonter la température corporelle.

Si vous êtes témoin d’une hydrocution, il faut aider la personne à sortir de l’eau, l’allonger sur le sol, la sécher, la couvrir pour la réchauffer. Si la victime est inconsciente, vérifiez sa respiration. Si elle respire, basculez doucement sa tête en arrière et si vous connaissez les gestes, placez-la en position latérale de sécurité. Si la victime ne respire pas, un massage cardiaque doit être fait par une personne formée à cette pratique.

Dans tous les cas, et dès que les premiers gestes de secours ont été pratiqué, prévenez au plus vite les secours (15, 18 ou 112).

Entrer dans l’eau doucement est une prévention simple, non contraignante, la période d’adaptation ne doit pas être négligée ni trop courte pour habituer le corps aux écarts de température et éviter tous risques d’hydrocution. Qu’à cela ne tienne, rien n’empêche une fois mouillé, de faire une belle bombe!

Comment préserver la piscine d’une eau trop chaude?
Comment peut-on gérer la température d’une eau de piscine trop chaude?

Avec l’été, les journées ensoleillées, très ensoleillées se suivent, et peut-être même, la canicule est là. C’est la période idéale pour profiter un maximum de la piscine. Mais le soleil entraine une hausse importante de la température de l’eau, la consommation de chlore est plus élevée car les rayons UV du soleil décomposent le chlore. Il est donc essentiel de contrôler tous les soirs la qualité de l’eau si l’on ne veut pas se baigner dans une eau verte et trop chaude. Ce qui n’a rien d’engageant! Alors, comment limiter les variations de température et les pics de chaleur? Comment garder une eau saine?
Quels sont les moyens pour limiter la hausse de température de l’eau de la piscine?

Quels sont les moyens pour limiter la hausse de température de l’eau de la piscine?Le soleil est là, et vous ne pouvez rien y faire, ni changer la situation! L’eau de la piscine a atteint les 28°C et au-delà, et cela devrait perdurer. Alors, il est temps de réagir pour limiter la hausse de température de la piscine.

Si le bassin est équipé d’une pompe à chaleur réversible, c’est le moment de mettre en marche la fonction refroidissement. Il suffit de programmer la machine sur une température consigne et le tour est joué.

Dans la journée, pendant les périodes les plus chaudes, si la piscine n’est pas utilisée, lorsque la baignade est terminée et/ou entre deux baignades, il vaut mieux couvrir le bassin avec la bâche de sécurité (opaque) ou le volet immergé. Attention, la bâche d’été favorise la photosynthèse et donc le développement des algues. Il faut donc préférer une bâche à bulles opaque ou réverbérante qui seront mieux adaptées. Couvrir la piscine pendant les fortes chaleurs à une double utilité: limiter l’évaporation et la montée en température de l’eau.
Il est possible de protéger la piscine avec des voiles d’ombrage, des parasols, notamment pour les piscines hors-sol de taille modérée.
L’évaporation pendant ces périodes est plus importante, jusqu’à 2 centimètres par jour. Le niveau d’eau doit être au 2/3 des skimmers pour que la pompe ne se désamorce pas. Cet apport d’eau a l’avantage de pouvoir faire baisser de quelques degrés la température de l’eau.
Autre possibilité, si la piscine est équipée d’une alarme sonore ou périphérique, le bassin peut rester ouvert la nuit, il y aura cependant une évaporation de l’eau.

L’été peut arriver, vous avez désormais les astuces pour garder une eau claire et rafraîchissante tout au long de la période estivale.

Quelle est la bonne température pour l’eau de la piscine?

Quels impacts a une eau trop chaude sur la piscine?
Si l’eau de la piscine est appréciée par les baigneurs lorsqu’elle est chaude, il faut cependant rester attentif à ce que la chaleur n’endommage pas le liner et ne limite pas les performances des traitements. La température de l’eau a un impact sur la qualité et l’équilibre de l’eau. Alors, quelles sont les conséquences d’une eau trop chaude sur la piscine?
Quels sont les effets d’une eau trop chaude sur le liner de la piscine?

Une eau de piscine qui reste à une température trop élevée pendant plusieurs jours risque d’abîmer le liner. Comment? La chaleur de l’eau ramollit, détend la matière du liner, qui devient plus lâche et s’agrandit sensiblement. Lorsque l’eau se refroidit, le revêtement se rétracte mais des plis peuvent se former et rester définitivement en place. C’est pourquoi il est conseillé dans les régions chaudes ou lorsque l’on installe une pompe à chaleur ou un autre mode de chauffage piscine de choisir un liner haute température qui résiste mieux à ce type d’agression (jusqu’à 33°C).
Quels sont les effets d’une eau trop chaude sur le traitement de la piscine?

Quels sont les effets d’une eau trop chaude sur le traitement de la piscine?Lorsque l’eau de la piscine atteint les 28°C pendant plusieurs jours, l’eau se trouble, se voile. Les micro-organismes, bactéries et algues y voient une bonne occasion de se développer et de proliférer généreusement. Cela parce que les produits de traitement deviennent moins efficaces lorsque l’eau de la piscine est à 28°C et au-delà, notamment le chlore qui n’agit plus qu’à 20%, dans ces circonstances. Les traitements type UV sont plus efficaces dans ce cas.

Autre facteur sensible aux hautes températures (et aux variations), c’est le pH de l’eau. Plus l’eau est chaude et plus le pH va augmenter. Ce qui favorise le développement des algues, le calcaire se fixe plus facilement sur les équipements, sur le liner et les baigneurs peuvent ressentir des démangeaisons sur leur peau et leurs yeux piquent.

L’évaporation est aussi un phénomène accentué lorsque l’eau est chaude. Elle se produit plus particulièrement la nuit, lorsque la température de l’eau est plus élevée que celle de l’air. Plus la surface du bassin est grande, plus l’évaporation est importante.

Une eau trop chaude peut être liée aux conditions climatiques, canicule, dans ce cas il faut mettre en place des solutions pour maitriser la température de l’eau, couvrir la piscine, rajouter de l’eau si nécessaire. Lorsque la chaleur de l’eau est générée par un mode de chauffage piscine, il faut arrêter ou limiter la chauffe afin de maintenir une chaleur confortable pour le baigneur mais qui ne nuit pas au bon fonctionnement de la piscine et à l’équilibre du traitement.

No Stress votre allié surveillance en cas de risque d’immersion et de noyade.

Cette vidéo explique tout le processus du nettoyage manuel de la piscine.